Systèmes Hygroréglables

Généralités







VMC Hygroréglable type A :

La VMC hygro adapte les débits d’air en fonction de l’humidité de la pièce. L’objectif est d’obtenir un confort maximum en limitant les déperditions liées à la ventilation et en réalisant des économies d’énergie. La VMC hygro A associe des bouches d’extraction hygroréglables et des entrées d’air autoréglables. Les bouches d’extraction hygroréglables sont à débits variables : une tresse en tissu réactif à l’humidité modifie la section de passage d’air. Le passage en grand débit en cuisine et WC s’effectue mécaniquement (cordelette) ou électriquement (interrupteur). Pour être conforme à la réglementation, la VMC hygroréglable doit disposer d’un Avis Technique attribué par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment).
Cet Avis Technique garantit le bon fonctionnement d’un système composé d’un groupe, d’entrées d’air dimensionnées et de bouches d’extraction spécifiques.

VMC Hygroréglable Type B :

Comme la VMC hygro A, le système hygroréglable type B adapte les débits d’air en fonction de l’humidité de la pièce. La VMC hygro B associe des bouches d’extraction hygroréglables et des entrées d’air hygroréglables, la modulation des débits s’effectuant aussi bien en extraction qu’en entrée d’air neuf.
Ce système permet d’une part d’adapter l’introduction d’air dans chaque pièce en fonction de son occupation, d’où un confort supérieur, et d’autre part d’obtenir des gains thermiques importants en limitant les déperditions dans les pièces inoccupées d’où une garantie d’économie. Les bouches d’extraction hygroréglables sont identiques à celles utilisées en VMC hygro A. Les entrées d’air hygroréglables, à l’instar des bouches d’extraction hygroréglables, sont à débits variables, un détecteur réactif à l’humidité modifiant la section de passage d’air. Comme le système hygro A, le système hygro B est soumis à un Avis Technique instruit par le CSTB.